Dans le cadre de ses missions de développement forestier, le CRPF suit un réseau de parcelles ou placettes de références et d’expérimentations en forêt privée. Un ensemble d'arbres repérés de manière durable sur le terrain, constituant une placette, font l'objet d'une série de mesures (hauteur totale, circonférence, notation de la qualité…) à intervalles réguliers.


Ces mesures sont effectuées par le CRPF, avec la participation de certains propriétaires.

Ces placettes concernent des peuplements, essences et interventions sylvicoles très variés. On peut citer par exemple :

  • Test de comportement de "nouvelles" essences prometteuses vis-à-vis du changement climatique : croissance, état sanitaire, qualité
  • Régénération naturelle du Douglas : quel niveau de coupes d'ensemencement ? Quels entretiens ?
  • Comparaison d'itinéraires sylvicoles pour le Robinier pseudo-acacia en plantation (taille de formation ou recépage)
  • Balivage de taillis de Châtaignier (différentes intensités de balivage pour des taillis plus ou moins âgés)

A ce jour, plus de 200 parcelles forestières font l’objet d’un suivi de placettes dans les Hauts-de-France et plus de 100 en Normandie.

Leur répartition reflète les spécificités régionales : prépondérance du feuillu dans les 2 régions, importance du peuplier dans les Hauts-de-France, implication de longue date du CRPF dans les itinéraires sylvicoles du Douglas en Normandie, etc. Il faut également noter la part importante et en développement des placettes consacrées au changement climatique, avec notamment les tests de comportement de nouvelles essences.

Ce réseau est ainsi en constante évolution : il s'enrichit de nouvelles placettes, suivant les besoins et les préoccupations des sylviculteurs, tandis que d'autres sont archivées, car le peuplement est exploité ou parce qu'elles ont permis d'apporter une réponse à la question de départ.

Localisation des placettes suivies par le CRPF

 

Objectifs

Une seule placette sur un site permet de suivre la croissance d’un peuplement en un climat et un sol donné (=référence), plusieurs placettes  permettent de comparer différentes techniques (=expérimentation). C'est sur la base des observations réalisées sur ces placettes qu'ont été élaborées certaines des fiches techniques ou les guides d'éclaircie des principales essences de production.

 

Expérimentation de comparaison d'éclaircie sur douglas, 10 ans après la coupe :

 

,,

 

Intérêts pour les propriétaires

  • Connaitre la croissance de ses arbres ;
  • Pouvoir comparer des techniques différentes ;  
  • Tester différentes essences ;
  • Avoir un exemple reproductible de suivi de gestion ;
  • Se former à la gestion ;
  • Participer au développement des connaissances ;

Intérêts pour le CRPF

 

  • Suivre la croissance des forêts dans le temps ;
  • Evaluer les techniques sylvicoles conseillées et en tester de nouvelles ;
  • Avoir un ensemble de sites de démonstration pour des réunions de vulgarisation destinées aux propriétaires forestiers ;
  • Préciser les besoins des essences quant au climat et aux sols ;
  • S’appuyer sur des propriétaires référents ;

Engagements pour les propriétaires

  • Permettre l’accès à la parcelle pour les mesures (tous les 2 à 3 ans en moyenne), des réunions de vulgarisation ou d’autres propriétaires intéressés ;
  • Réaliser les interventions prévues.

Engagements pour le CRPF

  • Effectuer les mesures nécessaires ;
  • Informer le propriétaire des résultats ;
  • Le conseiller sur les interventions à réaliser ;
  • Le prévenir à chaque visite.

 

Evolution d’une régénération naturelle de chêne (photos prises au même endroit en 2000, 2005 et 2010) :

 

,,